BMC Fashion Coif : une signature mode

Accueil » Salons » Actualité pro » BMC Fashion Coif : une signature mode
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Ouvert en 2015, le salon BMC Fashion Coif accueille une clientèle mixte et jeune, à la recherche de coupes street style. Présentation de l’espace dans un entretien avec sa gérante, Marie-Christine Belair.

Formée aux techniques américaines, Marie-Christine Belair a fait ses armes en Guadeloupe, dont elle est originaire, puis aux Etats-Unis à l’Ecole Dudley. Une institution reconnue dans le secteur de la coiffure, qui a vu défiler les meilleurs professionnels. Passionnée par les nouvelles méthodes de coiffage et les tendances, Marie-Christine commence sa carrière en tant qu’auto-entrepreneur en 2012, une fois diplômée, et officie comme coiffeuse à domicile et prestataire de service dans les salons de Paris et sa banlieue. La professionnelle ouvre ensuite son propre espace en 2015, un salon de 50m2 logé dans le 15e arrondissement de Paris : BMC Fashion Coif. Elle emploie aujourd’hui une assistante pour travailler à ses côtés. Entretien avec une coiffeuse visagiste et coloriste au style bien trempé, qui fait rimer la coiffure avec couleur, coupe déstructurée et mouvement.

BMC Fashion coif

Le salon BMC Fashion Coif, rue de Vaugirard dans le 15e arrondissement de Paris

En moins d’un an, vous êtes parvenue à vous constituer une clientèle solide. Comment avez-vous communiqué sur votre espace et votre savoir-faire ?

Je me suis fait connaître par le biais d’Internet, essentiellement grâce à mon site et ma page Facebook. Et c’est surtout grâce à mes participations à La Foire de Paris, en début d’activité, à la Foire Kréol Tropicale et à des défilés que j’ai pu faire connaître ma technique de travail.

Vous travaillez beaucoup le cheveu lisse au salon BMC Fashion Coif, notamment la technique du défrisage. Expliquez-nous vos méthodes…

BMC Fashion Coif

(c) Julien Rico – BMC Fashion Coif

Oui, et nous travaillons avec des méthodes professionnelles. J’entends par là que le défrisage s’accompagne obligatoirement d’un soin, et d’un coiffage. Je travaille également les extensions, mais je ne passe pas par le tissage et les tresses. Les extensions sont réalisées à l’aide de micro rings : des petites bagues qui remplacent la kératine. Cette technique est toute récente et n’agresse pas les cheveux. Elle s’adresse à tous les types de cheveux (afro, européens, indiens etc.). On ne travaille qu’avec des mèches naturelles, parce qu’on peut tout faire avec : colorations, passages du fer, shampoings. Je préfère les mèches naturelles qui permettent par ailleurs aux clientes d’être à l’aise avec leurs mèches, à la différence du synthétique qui n’offre pas autant de versatilité.

Avez-vous été affectée par le retour au naturel, ou bien la clientèle adepte du défrisage est encore bel et bien présente ?

J’ai en effet une partie de ma clientèle qui est retournée au naturel, mais cela n’a pas affecté la fréquentation du salon. Au contraire, les cheveux afro naturels demandent aussi de l’entretien, du soin et du coiffage. Ce sont des cheveux très secs et fragiles qui méritent d’être traités. Ma clientèle vient donc pour nos soins réalisés avec une gamme professionnelle américaine. Mais elle vient aussi pour ma créativité, et pour mon savoir-faire dans le domaine de la coupe et de la couleur. Je travaille très bien le cheveu naturel de façon à ce que le résultat soit souple.

BMC Fashion Coif

(c) Julien Rico – BMC Fashion Coif

L’acronyme BMC fait référence à votre nom, il est complété de « fashion coif » : c’est votre signature, le côté mode ?

Je suis en effet la tendance et lance de nouvelles coiffures et techniques, selon les saisons et périodes. Mon style est coloré, coiffé dans le vent. Ma clientèle est assez jeune, et même la clientèle plus âgée de BMC Fashion Coif aime la tendance ! Cet hiver par exemple j’ai créé une crête asymétrique, très déstructurée.

BMC Fashion Coif

(c) Julien Rico – BMC Fashion Coif

Vous êtes visagiste : vos clientes vous donnent-elles carte blanche ou viennent-elles avec une idée bien en tête ?

De nombreuses femmes se rendent au salon BMC Fashion Coif après avoir rencontré des clientes dans les transports, dans la rue ou lors d’une soirée. Les coupes sont remarquées et font parler. C’est grâce à ce bouche-à-oreille et aux recommandations que je me constitue aussi ma clientèle. De fait, les jeunes filles qui viennent au salon savent d’emblée qu’elles vont retrouver ce côté fashion. Elles savent que j’ai la mention visagiste, coloriste et permanentiste, et me font donc entièrement confiance.

Etait-ce une volonté d’implanter le salon BMC Fashion Coif dans le 15e arrondissement, dans un quartier moins communautaire que les plus habituels 10e et 18e arrondissements de Paris ?

On maîtrise tous les types de cheveux et on reçoit des clientes afro, européennes, indiennes, asiatiques qui viennent essentiellement de Paris et de sa banlieue. Il était donc plus facile pour moi de m’implanter dans le centre de Paris pour faciliter l’accès à la clientèle. En outre, je souhaitais me démarquer en m’installant dans le 15e et prouver qu’un salon afro pouvait être ouvert et marcher dans les quartiers plus chics. Je voulais donc montrer qu’un salon afro pouvait accueillir tout le monde et surtout coiffer tout le monde !

BMC FASHION COIF

Pour prendre rendez-vous et connaître les tarifs  : Voir fiche

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *