HUMIDITE : Les solutions pour remédier au shrinkage, partie 1

Accueil » Conseils » HUMIDITE : Les solutions pour remédier au shrinkage, partie 1
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

La pluie, le lavage mais aussi le manque d’entretien, sont les principales causes responsables du shrinkage. A l’arrivée de la saison froide, MCA vous délivre la routine à suivre pour prévenir le phénomène.

LE SHRINKAGE : KESAKO ?

Le terme shrinkage vient de l’anglais shrink, et signifie « rapetisser, rétrécir ». Phénomène propre aux cheveux bouclés, frisés et crépus, le shrinkage engendre une perte de volume de 20% sur toute la chevelure. « Au contact de l’eau, le ressort de la boucle a tendance à se recroqueviller sur lui-même », explique Fétia Van Hecke, créatrice de la marque Noire O Naturelle. Ce qui donne l’impression d’une perte de longueur. Or « beaucoup de personnes continuent à croire que les cheveux afro ne poussent pas ou très lentement, alors qu’il suffit juste de tirer dessus ! », rappelle Fétia. Le phénomène n’est donc pas un symptôme de mauvaise santé capillaire. Au contraire, « il signifie simplement que la boucle a atteint son  » rebond » maximum parce qu’elle est hydratée », complète Kelly Massol des Secrets de Loly. Les écailles de ce type de cheveux laissent plus facilement pénétrer l’eau, autrement dit l’hydratation dans la fibre capillaire. Et pour cause, « dans un milieu chargé d’humidité, (Caraïbes, Afrique), le cheveu est bien souvent plus beau et plus brillant ». Aux oubliettes le mythe du cheveu qui casse ou fourche au contact de l’eau. Si le shrinkage est bien réel, les frisottis et autres fourches qui accompagnent souvent le rétrécissement capillaire sont dus à une mauvaise routine.

REDUIRE L’EFFET SHRINK : LA ROUTINE CAPILLAIRE

Il n’y a pas de secret, pour remédier au phénomène : rituels de soins et coiffures protectrices sont des passages obligés.

single-strand-knots-detangling-shrinkage-dry-hair-protective-styles-natural-hair-3

L’entretien pour prévenir le shrinkage

Le lavage peut être responsable du shrinkage si les produits et les rituels ne sont pas adaptés. Afin d’éviter l’effet « mousseux » après le shampoing, tout passe par une protection adaptée. Kelly Massol prévient : « Pour des boucles bien définies, il faut une bonne routine de lavage, à l’aide d’un shampoing doux non asséchant qui booste la boucle, puis il convient d’appliquer un après shampoing nourrissant, de rincer et de démêler aux doigts sous la douche ». Soit la méthode du wash and go prisée des naturelles et qui consiste à soigner la phase de lavage et laisser sécher les cheveux à l’air libre. Pour ce faire, nous recommandons de suivre une bonne routine la veille. « Je déconseille de se coucher avec une afro libre. En outre, un cheveu bien nourri avec de l’eau et des corps gras – huiles ou beurres – va avoir moins tendance à se recroqueviller sur lui-même dans la mesure où il va être assoupli, plus souple et malléable, et donc conserver une certaine longueur ». Sans cette routine de base, « le cheveu est ratatiné », explique Fétia Van Hecke. Nous recommandons la méthode L.O.C pour Liquid, Oil, Cream (liquide, huile, crème) – qui favorise la pousse des cheveux – d’ailleurs préconisée par de nombreuses naturalistas. A commencer par Kelly Massol : « je recommande d’utiliser un spray hydratant de type eau de source pour hydrater sans trop gorger le cheveu d’eau,  puis d’appliquer un lait capillaire et de finaliser avec une crème afin de protéger le cheveu des agressions extérieures et d’éviter de perdre son hydratation au fil de la journée ».

Les coiffures protectrices et astuces anti-shrink

shrinkage

(c) A Hair Story

« L’idéal est de réaliser quatre grosse nattes pour empêcher que les cheveux ne s’emmêlent. Un cheveu emmêlé va forcément shrinker », prévient Fétia Van Hecke. Et d’ajouter qu’« en hiver, avec l’humidité, la neige et le vent, il vaut mieux réaliser des coiffures protectrices, comme des petits choux la veille au soir, toutes sortes de coiffures qui empêchent les cheveux d’être à l’air libre », même en journée. De cette manière, les cheveux ne sont pas manipulés quotidiennement et ils sont « protégés du froid ». Lovelyn Appiah, youtubeuse beauté naturelle, est une aficionado des coiffures protectrices au contact de l’humidité.. Elle confie avoir longtemps opté pour la méthode des vanilles enroulées dans un wrap lorsque ses cheveux étaient plus courts. Un moyen pour elle d’obtenir un résultat lisse et de ne pas perdre en longueur le lendemain. « Il y a environ deux ans, j’avais les cheveux assez courts et le shrinkage m’empêchait de pouvoir les attacher, confie-t-elle. J’effectuais donc toutes sortes de coiffures lacées de type twist out en m’aidant de mon sèche-cheveux – j’étirais les longueurs – pour pallier le rétrécissement ». Cette technique baptisée blow out par la blogosphère anglo-saxonne, consiste à détendre les longueurs à température basse ou via le mode le séchage à froid à l’aide d’un diffuseur pendant 15-20 minutes. Pour renforcer la détente des longueurs, petite astuce MCA: fixer des pinces « sépare-mèches » sur les pointes.

 

Partie 2: le coiffage en période de shrinkage

SHOPPING LIST


 

Crédit image en Une : Pinterest via inmysundaybest.com

>> Plus de conseils ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *